L'ascension du "Gabrix"

Les périples se succèdent :
« nous avons été diner à St-Gall d’où nous avons envoyé notre voiture nous attendre à Gaiss, et nous sommes partis à pied pour aller coucher à Trogen. »

Trogen

Nous sommes à la Nuit du 22 au 23 juillet.

23 juillet : ascension du Gabrix (1247 m) avec un départ à 3h. du matin.
« Le Gabrix où nous avons eu un temps et une vue magnifique. »

Déjeuner à Gais pour reprendre la voiture et aller coucher à Bad-Ragaz.

Les représentations de Gais sont tout à fait contemporaine de l’époque de ce voyage.

Gais en 1824

 

Gais en 1835


×

 

"d’azur au pal d’argent, chargé d’un tourteau d’azur" ou "d'hermines plein" ? That is the question.