Les parties prenantes




| |
 
 Jacques-Marie 
 MARRIER 
 de LAGATINERIE
 
 (o Fontainebleau 20.1.1746 
 + Fontainebleau 25.7.1828), 
 x 26.2.1781 à Fontainebleau 
 Sophie DUBOIS 
 (o Fontainebleau 21.8.1756 
 + Fontainebleau 28.4.1785) 
 
 
 Pierre-Jean-Victor MARRIER 
 de BOIS d'YVER
 
 (o Fontainebleau 05.05.1752 
 + Fontainebleau 10.10.1823), 
 x 15.4.1782 à Paris 
 Elisabeth-Anne-Angélique 
 GLEIZES de BOIS LE COMTE
 
 (o Paris-St-Jean-en-Grève 26.10.1764 
 + Fontainebleau 31.7.1834) 
 
 
 Louis-Alexis de LARMINAT 
 (o Landeau (Sarre) 6.10.1749 
 + Metz 8.1.1814), 
 x 3.9.1776 à Montoy-près-Metz 
 Marie-Elisabeth de BRAZY 
 (o Metz-St-Simplice 7.5.1751 
 + Metz 22.7.1834) 
 fille de Jean-Nicolas et 
 d'Elisabth SIMON 
 
| | |
 
 Jean-Charles-Jacques 
 MARRIER de LAGATINERIE
 
 (o Fontainebleau 11.1.1784 
 + Rouen 28.10.1868) 
 x 9.3.1837 à Bayonne 
 Eugénie GALLIAN 
 (o Bayonne 25.2.1807 
 + Plaudran 31.10.1897) 
 
 
 Anne-Françoise-Victorine 
 MARRIER de BOIS d'YVER
 
 (o Fontainebleau 16.11.1789 
 + Fontainebleau 25.02.1825) 
 
 
 Jean-Charles-Nicolas 
 de LARMINAT
 
 (o Verdun 13.6.1777 
 + Compiègne 9.10.1840) 
 
| |



Mariés le 28.7.1807 à Fontainebleau

 

 

1- Pierre-Jean-Victor MARRIER de BOIS d’YVER (55 ans) avait été avocat au parlement.

Hôtel Marrier de Bois d'Hyver
Son père avait acheté en 1736 la charge de lieutenant de la maîtrise particulière des Eaux et des Forêts de Fontainebleau. Il fut le maître d’œuvre de plantations en grandes quantités de pins Sylvestre et Maritimes.

A la révolution, il est démis et se replie en son château de Courgis (près de Chablis).

Pendant la révolution, les forêts d’Ile de France font l’objet de décisions aberrantes : coupes pour le bois de feu dans les jeunes futaies, etc…

Fontainebleau est un peu épargné : « Alors qu’on coupait des têtes à Paris, on plantait des chênes à Fontainebleau » (boutade de Mme Grand Mesnil).

Château de Courgis
Napoléon, crée l’administration des forêts.

En 1801, Victor MARRIER est réintégré en bas de l’échelle, comme simple agent. En 1805, il est nommé capitaine garde forestier de Fontainebleau

 

2- Elisabeth-Anne-Angélique GLEIZES de BOIS-LE-COMTE (53 ans), avait épousé Victor MARRIER. Elle était sa cousine au 4° degré, étant petite-fille de François CAGNIEU et d'Anne MARRIER. Les mariages entre cousins faisaient partie de la culture familiale ! Ils avaient 3 enfants dont l’ainée, Victorine.

 

3- Leur fille, Anne-Françoise-Victorine MARRIER de BOIS d’YVER a 18 ans au moment des faits.

 

4- Jacques-Marie MARRIER de LAGATINERIE (61 ans).

Il avait été capitaine de vaisseau, ingénieur constructeur des Vaisseaux du roi. Il avait organisé, par flottage sur les rivières et canaux, l’acheminement des bois nécessaires à la construction des navires dans les arsenaux de l’ouest, acheminements devenus impossibles par la voie maritime normale en raison de la guerre avec l’Angleterre.

Il fut grièvement blessé à la jambe en 1794 puis amputé. Il avait ensuite été Professeur à l’École Centrale de Fontainebleau et membre du Conseil de Perfectionnement de l’école polytechnique.

Sa femme, Sophie Dubois d’Arneville, était décédée de la petite vérole , quatre ans après leur mariage dont il avait eu un fils :

 

5- Jean-Charles-Jacques MARRIER de LAGATINERIE (23 ans)

Il est à Brest et se prépare à être commissaire de la maritime.

Jean-Charles, ayant perdu sa mère à un an, fut élevé par son père avec beaucoup de soins et d’affection. Ils eurent une grande intimité et échangèrent une correspondance suivie pendant plus de vingt ans.

Les détails qui suivent sont issus de cette correspondance.


×

 

Vous souhaitez obtenir une adresse email de type prenom @ larminat.com. Cliquez ici pour obtenir davantage de renseignements.