Pierre MARTIN, proche de Louis IV-Henri de BOURBON-CONDÉ

Louis IV-Henri de BOURBON-CONDÉ, duc de BOURBON, (1692-1740) était l’arrière-petit fils du « grand Condé » et petit-fils de Louis XIV.

Il était ainsi le quatrième rang dans l’ordre de succession du trône de France, derrière le dauphin (futur Louis XV), le duc d’Orléans et son fils le duc de Chartres.

Louis IV-Henri de BOURBON-CONDÉ avait épousé :

1°) en 1713 à Versailles Marie Anne de Bourbon Conti (1689 -1720), SP.

2°) en 1728 Caroline von Hessen Rheinfels (1714-1741).

MAIS…..

Louis IV-Henri de BOURBON-CONDÉ avait une maîtresse, Armande Félice de La Porte Mazarin, femme de Louis de Mailly, marquis de Nesle.

Il en a une fille naturelle, Henriette, née le 23 avril 1725 à Paris.

La naissance, l’existence et le nom de la mère furent tenus longtemps secrets...

Actif, intelligent, honnête et discret, Pierre MARTIN fait partie de la maison, reçoit les confidences les plus intimes du prince et remplit les missions les plus délicates.

Le Duc craint-il pour l’enfant adultérin une substitution ou quelque attentat plus grave encore ? Toujours est-il que le duc de BOURBON confia sa fille à Pierre MARTIN.

Pierre MARTIN et Claire GUESDON ont déjà 1 fils et 5 filles.

Ils élèvent la dénommée « demoiselle de Verneuil » comme une nièce.

La jeune princesse est contemporaine de Marguerite, née un an auparavant, la future Mme de LARMINAT.

Quand la prétendue « nièce MARTIN » a 15 ans, tout Chantilly ne pense que mariage.

Le Duc de BOURBON-CONDÉ décide de légitimer le fruit de ses amours irrégulières mais en refusant toujours de « nommer la mère ». Le parlement, sous la pression du Cardinal de Fleury finit par enregistrer les lettres de légitimation.

Un an après, le 16 novembre 1740, Henriette de Bourbon, demoiselle de Verneuil, épouse à Chantilly Jean Roger de LAGUICHE, comte de Sévignon, ancêtre de tous les LAGUICHE contemporains.


×

 

"d’azur au pal d’argent, chargé d’un tourteau d’azur" ou "d'hermines plein" ? That is the question.